•  
  •  
 

Abstract

Cette recherche analyse l’impact transformationnel des décisions d’externalisation des systèmes d’information (SI) à partir d’une double lecture théorique : celle de la théorie des coûts de transaction et celle de la théorie de l’équilibre ponctué. La problématique peut être formulée ainsi : l’externalisation des systèmes d’information doit-elle être appréhendée comme une décision ordinaire ou comme une transformation organisationnelle profonde ? Il s’agit dès lors d’analyser la portée des décisions d’externalisation en termes de transformation de l’entreprise et/ou de la fonction SI. S’agit-il de décisions courantes sans influence particulière de la Direction Générale ou au contraire de décisions pouvant amener à un renouvellement profond de l’entreprise et de sa fonction SI ? Pour y répondre, nous avons administré un questionnaire s’adressant aux Directeurs des systèmes d’information des moyennes et grandes entreprises françaises, belges et suisses à partir d’une base de données des entreprises clientes d’Orange Business Services. L’analyse des résultats confirme majoritairement la perception ordinaire des décisions d’externalisation en ce sens qu’elles n’entraînent pas de transformation organisationnelle profonde. Cependant, pour d’autres entreprises les résultats soulignent également la pertinence d’une lecture transformationnelle de l’externalisation. En effet, certaines décisions d’externalisation ou leur répétition dans le temps engendrent un renouvellement profond de la fonction SI impactant ses compétences, ses systèmes de contrôle et de pilotage de la performance et sa culture. Dans ces cas, deux types de transformation doivent être distingués : une transformation incrémentale et progressive dans le temps et une transformation ponctuée associée à un bouleversement organisationnel. En discussion de la recherche, une typologie d’analyse de l’impact transformationnel des décisions d’externalisation est proposée.

Share

COinS